Lettre électronique pour le bourgmestre  
  BONNES PRATIQUES DE SECURITE LOCALE  
  www.vps.fgov.be                                                                                 n° 1 - mars 2005
 
CAMBRIOLAGES DANS LES HABITATIONS: MIEUX VAUT PREVENIR QUE GUERIR !  
 
INTRODUCTION - La sécurité est une préoccupation commune aux responsables politiques. Les notions-clés d’une politique fructueuse sont une information correcte, une collaboration et une harmonisation. La Direction générale Politique de Sécurité et de Prévention du SPF Intérieur entend stimuler activement ce flux d’informations et cette collaboration. C’est pour cette raison que nous vous proposons régulièrement une fiche contenant des informations de base et des conseils pratiques pouvant servir à définir votre politique de sécurité. Cette première fiche traite principalement du phénomène des cambriolages dans les habitations et de toute l’importance de la devise ‘mieux vaut prévenir que guérir’.
 
 
LES CHIFFRES - En annexe figure une présentation de la répartition géographique des cambriolages dans les habitations – cliquez sur la carte pour une version plus grande
cambriolages par province  cambriolages par commune  cambriolages par mille habitants
 
 
QUELQUES BONNE PRATIQUES
 
 
1 - Conseils:
La police et/ou l’administration communale veillent à ce que les habitants puissent poser leurs questions à des conseillers en technoprévention. Il s’agit de conseillers qui ont été spécifiquement formés et sont membres d’un corps de police ou fonctionnaires de la commune ou de la ville et travaillent donc dans ces services. Ces personnes fournissent gratuitement des conseils aux particuliers: ils se rendent sur place, examinent l’habitation, en analysent les points faibles et proposent une solution.
2 - Magasin de prévention:
Il s’agit d’un espace qui propose du matériel didactique et où les visiteurs peuvent poser toutes leurs questions concrètes en matière de mesures de sécurisation. La Police locale de Huy compte un magasin de prévention prospère, qui est ouvert pendant les heures d’ouverture du commissariat. Il est également possible de prendre rendez-vous.
Plus d’infos: mail ou tél.: 085/24.17.03 et fax: 085/24.17.02.
3 - Sensibilisation:
L’organisation de conférences et la participation à des foires permet d’inciter les personnes à adopter des mesures de sécurisation efficaces. Les conférences peuvent être organisées à la fois pour des grands groupes, des groupes cibles spécifiques et chez des particuliers (par exemple conseils aux personnes qui vont construire, aux occupants d'appartements, ... ). Dans le cadre de ces initiatives, il est également possible de mobiliser le centre de documentation du Secrétariat permanent à la Politique de Prévention en ce qui concerne les brochures ou l’utilisation de matériel de démonstration.
Plus d’infos: mail ou tél.: 02/557.35.52 ou fax: 02/557.35.88.
4 - Surveillance pendant les vacances:
A la demande des habitants, les inspecteurs d’intervention et/ou de quartier surveillent les habitations pendant les vacances. Par ailleurs, les habitants reçoivent des conseils en matière de mesures de sécurisation qu’ils peuvent eux-mêmes prendre à l’intérieur comme dans les environs de leur habitation. Dans la zone de police du Condroz (5296), les actions de surveillance pendant les vacances ont été intégrées dans le plan d’action de lutte contre les cambriolages.
Pour plus d’infos, vous pouvez contacter la zone au n° de tél. 085/41.03.43 ou de fax 085/61.37.95. Vous pouvez également envoyer un mail au chef de corps de cette zone.
5 - Rôle important pour les inspecteurs de quartier:
Lors de contacts avec des habitants, les inspecteurs de quartier peuvent prêter attention au degré de résistance des portes et fenêtres à l’effraction. Si l’objectif ne consiste pas à jouer le rôle de conseillers en technoprévention et à fournir eux-mêmes des conseils, ils peuvent néanmoins exercer une fonction de veille.
Pour plus d’infos sur les bonnes pratiques susmentionnées, il vous est également loisible de prendre contact avec Frédérick Limbourg (collaboration du service de prévention de Mons, Rue du Haut Bois 31, 7000 Mons, tél.: 065/32.78.67).
6 - Projet de maison virtuelle sur votre site:
L’utilisation du site Internet de la commune/ville ou de la police locale offre de nombreuses possibilités de diffusion d’informations ; un bel exemple est le site Internet de la Province du Limbourg. Ce site permet au visiteur de découvrir des lieux à hauts risques de cambriolages à l’intérieur d’une maison virtuelle, de calculer la catégorie de risques et le risque personnel de sa propre habitation et lui fournit également des conseils de sécurisation.
7 - Carte de secourisme et valise de gravure:
Les biens enregistrés et marqués peuvent être plus facilement détectés. L’enregistrement peut se faire à l’aide d’une carte de secourisme. Un marquage est apposé à l’aide d’instruments contenus dans une valise de gravure (pointe à graver, autocollants, stylo à UV, …).
Si vous souhaitez en savoir davantage sur ces deux initiatives, n’hésitez pas à prendre contact avec Dries Wyckmans (secrétaire de la Commission provinciale de Prévention de la Criminalité du Limburg, Universiteitslaan 1, 3500 Hasselt, tél.: 011/23.80.46. Pour de plus amples explications sur l’enregistrement de biens, vous pouvez également vous adresser à Ken Weckhuysen (pilote groupe de travail "recel et traçabilité des biens" Taskforce de Prévention de l'Intrusion (TIP), tél.: 02/557.35.83).
 
 
NOS COORDONNEES
 
 
Vos remarques, suggestions et conseils peuvent être envoyés à Ann Cossement.
E.R. : Jérôme Glorie, directeur-général, Direction générale Politique de Sécurité et de Prévention, SPF Intérieur
Rédaction: Maarten Van Craen, chercheur au Limburgs Universitair Centrum (LUC), SEIN, groupe de recherche ‘Overheid en Samenleving’, tél.: 011/26.87.68. Le rédacteur prendra volontiers connaissance de vos suggestions ou conseils.
 
 
La Direction Générale Prévention et Sécurité - Boulevard de Waterloo 76 - 1000 Bruxelles - 02/557.33.99 - mail